CONDRIEU : La nouvelle frontière du Domaine de la Mordorée
Actualités
Résumé du millésime et des éléments marquants de l'année
  Nouvelle frontière, nouveaux terroirs
 
La presse en 2011

En 2004 nous avons enfin entamé les travaux de plantation du coteau acquis en 1992 et situé en AOC Condrieu.
C’est un challenge passionnant pour nous car il va falloir apprendre à vinifier différemment, un pur cépage viognier. La culture du vignoble étant assurée par un vigneron local : Anthony Paret.
La production sera ridiculement faible, en effet seulement quelques centaines de bouteilles seront produites, mais nous avons beaucoup d’ambition pour ce terroir magnifique, qui produit l’un des plus grands vins blancs de France.

Le coteau avant défrichement.

 

Coteau après déboisement exposition sud, sud-est Commune de Malleval lieu dit le Paton total : 0,759 hectares.

 

Un vieux cep de viognier, le coteau a été abandonné dans les années soixante car il ne pouvait être mécanisé.

 

Un vieil échallas, long baton en chataignier utilisé en tripode pour guider la vigne.

 

Ces plantes grasses endémiques sont la signature des meilleurs coteaux de Condrieu et ne poussent que s’il y a un micro-climat favorable.

 

La roche mère est traversée par les racines des arbres, chaque fissure est exploitée pour aller chercher l’eau et les éléments minéraux, la vigne suivra le même chemin.

 

Vue prise du sud du premier plantier.

 

La roche mère granitique.

 

La préparation du plantier.

 

On voit ici la roche mère qui affleure.

 

En 2004 les premières plantations : 800 mètres carrés : il y a un début à tout.

 

Un plan de viognier poussant au milieu du granit et des plantes grasses, un moment émouvant et le début d’une nouvelle histoire.

Haut de page